fermer

Que voulez-vous chercher?

fermer

Aucun élément à afficher

Product
nombre 0
0.00
Plus taxes

Mon compte

Un Sankalpa pour 2018


OK. Nous venons de changer d’année et il est d’usage de prendre de bonnes résolutions… et de s’y tenir ! Régime, sport, zenitude… Et s’y on se fixait une vraie intention  pour une fois ? En Sanskrit (la langue de l’Inde ancienne), le sankalpa  est un vœu que nous formulons mentalement avant toute pratique introspective. En agissant en pleine conscience de cette intention, en alignant nos mots et nos actes avec cette pensée, ce souhait est voué à se manifester au fur et à mesure de nos pratiques.

Plus qu’un désir matériel ou un défi personnel, le sankalpa concerne notre but profond, notre raison d’être. Il demande positivité, visualisation et connaissance de soi. Même si cela est loin d’être chose aisée, voici quelques clés afin de vous guider dans la recherche de votre propre sankalpa. 
 


Positivité

Le plus souvent, dès que nous cherchons à définir une intention, nous tournons nos formulations de façon négative, par exemple : « Je voudrais moins m’énerver »… Notre cerveau possède ce que l’on appelle un biais négatif. C’est à dire qu’il agit comme du velcro sur le négatif et du Téflon sur le positif, pour citer le neuropsychologue Rick Hanson. Tel un scratch, notre subconscient va adhérer au mot « énerver », et concentrer ses efforts sur tout ce qui aura trait à nos accès de colère. En préférant des formulations positives et édifiantes, nous nous donnons l’opportunité de définir les valeurs qui nous correspondent vraiment.

Visualisation

De plus en plus de préparateurs sportifs ont recours à la visualisation mentale. Un cerveau bien entrainé ne ferait que très peu de différence entre une action réalisée physiquement et la présentation mentale détaillée des étapes de celle-ci. Il en va de même pour définir notre intention : en visualisant précisément ce qui nous tient à cœur, ce que nous souhaitons être et faire, notre cerveau développe une meilleure connaissance de ce qu’il nous faut pour y parvenir…

Connaissance de soi

Se choisir une intention demande une connaissance honnête et courageuse de soi. Il ne servira à rien de s’imaginer gravir l’Everest si même monter deux étages à pieds est un challenge ! Prenez le temps et la patience de vous interroger intérieurement sur ce qui vous rend vraiment heureux, ce qui vous permet de vous élever, de développer votre bienveillance à votre égard et celle de ceux qui vous entourent.

Commencez simplement. Pourquoi pas quelque chose comme « je suis une personne heureuse » ?
 

laissez un commentaire

Vous voulez laisser un commentaire? Nous aimerions l'entendre. Veuillez noter que tous les commentaires sont modérés. Tout ce qui ressemble à du spam sera supprimé. Essayez de faire une conversation significative pour tous les participants.